Paradoxalement les techniques avec découpe (encore appelée capot ou volet cornéen) sont certes plus délicates à réaliser et anxiogènes pour le patient, mais en revanche elles sont moins douloureuses dans les suites et procurent une récupération plus rapide que les techniques de surface sans volet cornéen.

1- Le Lasik classique au micro kératome : sorte de petit rabot microchirurgical
Au Centre Vision Laser Paris Ouest nous utilisons le Moria OUP (one use plus) qui nous donne entière satisfaction depuis plusieurs années car il procure :
Des découpes aussi fines (90 microns) qu’avec le femtoseconde
Une excellente fiabilité et des consommables à usage unique : chaque patient a son Kit personnel qui est jeté en fin d’intervention.

2- Le lasik avec Laser femto seconde
Plus récemment apparu (une dizaine d’années) : le volet cornéen est réalisé avec un laser femto seconde et non avec une lame.
L’intervention est parfois appelée 100% laser car elle utilise 2 lasers mais ce qui ne veut pas dire qu’elle est sans contact : il y a nécessairement et quelque soit le femto seconde utilisé une phase directement interventionnelle sur l’œil opéré.
De nombreuses marques de laser femto seconde existent qui sont utilisées dans différentes cliniques : un des premiers fut l’Intralase (AMO) aujourd’hui un peu moins utilisé.
Plus récemment est apparu  le femto seconde de Wavelight Alcon.
Pour notre part nous utilisons le Da Vinci de Ziemer, premier fabricant suisse de laser Femtoseconde réputés et utilisés dans de nombreux grands centres dans le monde.
Grosso modo nous dirons que le principe de ces différents lasers femto seconde est comparable, chaque Centre et chaque chirurgien gardant, en fonction de ses habitudes sa préférence pour tel ou tel laser sans que cela change grand-chose en terme de résultats.

3- Citons également à part le Visumax de Zeiss avec ses 2 variantes Smile et Relex
Le Relex ou le Smile permettent de réaliser un Lasik en utilisant uniquement un seul laser pour les deux étapes. La méthode est mono-laser mais pas tout laser.
Le Visumax découpe une lentille de stroma cornéen qui est enlevée avec une pince au lieu d’être volatilisée par le laser Excimer.
La méthode est dépendante de la qualité du chirurgien car elle comporte un acte manuel d’extraction de ce lenticule qui exige une bonne habilité chirurgicale, cette phase n’existant pas au Lasik Excimer.
Le Smile permet de traiter des myopies comprises entre -3 et -9 dioptries.
Les indications et résultats sont similaires au Lasik avec laser Excimer. Ce système ne modifie pas les contre-indications au Lasik.
En revanche le Smile ne permet pas des traitements personnalisés, ni de traitement pour l’hypermétropie.
Cette technique pose également le problème des retouches non encore résolu par le fabricant. En effet les retouches, si elles s’avèrent nécessaires sont faîtes avec un laser Excimer en PKR ce qui est quelque peu regrettable et contradictoire.
Pour notre part (et pour la plupart des chirurgiens spécialisés dans le monde) nous n’avons pas été encore convaincu des bénéfices de cette technologie eu égard à ses inconvénients actuels, et nous ne l’utilisons pas.

Partagez cet article:Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *